we sign it - Pour le retour immédiat d’Audrey Pulvar à l'antenne de CNews

Pour le retour immédiat d’Audrey Pulvar à l'antenne de CNews

Ne laissons pas la République perdre du terrain !

Nous, société civile, condamnons fermement l'attitude de la chaîne CNews et demandons la levée immédiate de la suspension d'Audrey Pulvar de l'antenne.

Il est inadmissible qu'une journaliste soit sanctionnée pour avoir défendu ses idées et ses valeurs contre le Front National, qui plus est dans un cadre privé.

La lutte contre l'extrême-droite est un devoir, pas un délit !

Ce mercredi 26 avril, Audrey Pulvar a été suspendue de CNews pour avoir signé une pétition appelant à faire barrage à Marine Le Pen lors du second tour de l’élection présidentielle.

Cette décision est scandaleuse.

La direction de la chaîne accuse la journaliste d’avoir manqué à son devoir de « neutralité ». La ficelle est un peu grosse et peut-être faut-il y voir une malsaine complaisance vis-à-vis du Front national.

En effet :

- les propos n’ont pas été tenus sur les ondes de CNews et chacun a, fort heureusement, encore le droit d’exprimer ses opinions

- la pétition signée par Audrey Pulvar visait à dénoncer le fait que le programme de Marine Le Pen mettait en péril les droits des femmes, ce qui est un fait

- CNews a accueilli des journalistes tels qu’Eric Zemmour dont les idées d’extrême-droite et la complaisance vis-à-vis de Marine Le Pen n’ont jamais dérangé la direction qui s’appelait alors ITélé

Audrey Pulvar, journaliste au professionnalisme reconnu et aux engagements féministes et antiracistes assumés, fait honneur à sa profession. La direction de CNews tiendrait-elle ces vertus-là pour suspectes ? La direction de CNews trouve-t-elle suspect qu’une journaliste antillaise puisse s’indigner d’un parti au sein duquel maintes personnes la méprisent en raison de sa couleur de peau ? La direction de CNews trouve-t-elle suspect qu’une journaliste noire appelle à voter contre un parti dont le président d’honneur parlait d’inégalité des races ? La direction de CNews trouve-t-elle suspect qu’un parti dont des candidats grimaient Christiane Taubira en guenon soit critiqué par une journaliste née en Martinique ?

Mobilisons-nous !

Face à cette tentative de mise au pas d’une journaliste qui défend les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, nous demandons la réintégration immédiate d’Audrey Pulvar.

Signer

Diffusez auprès de votre entourage